CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 1 Oct - 12:23

L'un des premiers supergroupes de l'histoire du rock. C'est un peu toute la démesure du rock des 70's qui est résumé avec eux.

L'histoire commence au moment une autre s'achève. Buffalo Springfield, groupe célèbre notamment pour le titre "For What It's Worth", se sépare en raison de tensions grandissantes entre les différents membres en particuliers Stephen Stills et Neil Young, deux des trois chanteurs-guitaristes-compositeurs du groupe. Stephen Stills décide de commencer une carrière solo jurant qu'on ne l'y reprendra plus à vivre une aventure en groupe. Au même moment son ami David Crosby est viré des Byrds, l'un des plus célèbres groupes américains. Ses collègues n'ont entre autre pas digéré qu'il apparaisse avec Bufflo Springfield (justement) au festival de Monterey en remplaçant de...Neil Young. David Crosby est célèbre pour son talent à créer des harmonies vocales qui furent justement une part importante du succès des Byrds. Crosby et Stills ont très vite envie de travailler ensemble et c'est d'ailleurs lors d'une de ces sessions (où l'on trouve également Paul Kantner du Jefferson Airplane) que naitra "Wooden Ships", un futur classique (également enregistré par le groupe de Kantner). Si Kantner n'a nullement envie de quitter le Jefferson Airplane qui cartonne, Crosby parle à Stills d'un ami anglais à lui, Graham Nash. Celui-ci est un des fondateurs des Hollie, l'un des plus célèbres groupes anglais de l'époque. Mais Nash est frustré car son groupe, contrairement aux autres groupes de l'époque (Beatles, Stones, Kinks), n'a pas envie d'abandonner la pop au profit d'un son plus psychédélique. Pire, suite à l'échec d'un album un peu plus psychédélique, signé Nash, ils ont décidé d'enregistrer un album de reprises de Dylan. Crosby et Stills proposent alors à Nash de les rejoindre. Le trio Crosby, Stills & Nash était né.



Le premier album sort et est un énorme succès commercial. Suite Judy Blues, long morceau acoustique où les trois musiciens font étalage de la beauté de leurs harmonies vocales, ainsi que Marrakesh Express (un titre de Nash refusé par les Hollies) grimpent dans les charts. L'album mêle titres acoustiques (le sublime Guennivere de Crosby) et électriques (Long Time Gone, Wooden Ships, Pre-Road Downs), Stephen Stills, excellent guitariste, prenant l'essentiel des parties instrumentales. Mais du coup, il s'agit de trouver des musiciens pour accompagner le groupe sur scène. Et c'est ainsi que dès la seconde apparition du groupe (à Woodstock quand même Wink ) ils sont rejoins à la fin de leur set acoustique par... Neil Young.

Il est amusant de constater que c'est justement suite aux querelles entre Stills et Young que le Buffalo Springfield s'était séparé (la plaisanterie aurait pu continuer plus loin car le bassiste Bruce Palmer, autre membre du Buffalo avec qui Stills avait connu maintes disputes, a également failli rejoindre le groupe à la basse, mais Crosby et Nash s'opposèrent à ce qui aurait été une reformation déguisée de l'ancien groupe de Stills). A l'époque, la carrière de Neil Young vient tout juste de connaître un tour heureux suite à la parution de "Everybody Knows This Is Nowhere" où on retrouve des classiques comme Cinnamon Girl ou Cowgirl In The Sand. Désormais, le groupe se retrouve avec quatre leaders, une situation difficile à gérer. Néanmoins, un nouvel album sort. Nouveau succès que ce "Deja Vu" encore une fois rempli de classiques. Woodstock, une reprise de Joni Mitchell (proche du groupe et compagne de Graham Nash), Carry On de Stephen Stills, Helpness de Neil Young ou encore Almost Cut My Hair de David Crosby.

avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 1 Oct - 12:23

Au même moment Stephen Stills et Neil Young sortent chacun un album solo. "Stephen Stills" pour l'un, "After The Gold Rush" pour l'autre. Nouveau succès. Le quatuor est de l'or en barre pour leur maison de disque: chaque sortie décroche le jackpot. Encore aujourd'hui Love The One You're With de Stills et Southern Man de Young sont des classiques incontournables du rock. Ces deux titres se retrouve d'ailleurs sur l'album live que sort le quatuor le double album "4 Way Street", avec un disque acoustique et un disque électrique où Stills et Young s'offrent de longs duels de guitare. Le groupe sort également un nouveau single "Ohio", signé Young.



Puis c'est au tour de Nash et Crosby de sortir à chacun leur album solo "Songs For Beginners" pour l'Anglais, "If I Could Only Remember My Name" pour l'Américain. Stills sort également un second album "Stephen Stills 2". Encore une fois, le succès est au rendez-vous, même si les albums resteront moins dans les annales du rock. Mais déjà le groupe explose. Neil Young se consacre de plus en plus à sa carrière solo ("Harvest" est un véritable carton qui achève de propulser Neil Young comme une superstar) et Stills forme un nouveau groupe (Manassas avec Chris Hillman des Byrds qui sortira deux albums). De leur côté Crosby et Nash décident de continuer l'aventure à deux en sortant "David Crosby et Graham Nash" sur lequel on retrouve le très bon "Immigration Man" de Nash. On aurait pu croire que c'était la fin du quatuor....

Et pourtant en 1974, trois ans après leur séparation, ils reviennent. Pour une tournée des stades (bientôt documentée sur un ou plusieurs CD qui sortiront à la fin de l'été 2014 pour en fêter les 40 ans). Le show dure souvent plus de trois heures avec une première partie électrique (entamée par un Love The One You're With endiablé qui fait regretter qu'il n'ai pas été enregistré de cette façon), puis une très (beaucoup trop) longue portion acoustique où chaque musicien, en plus des titres en duo, trio ou quatuor, satisfait son égo en s'offrant une série de titres solos (dont certains viennent à peine d'être écrits) puis enfin un final électrique où le groupe réveil à nouveau l'audience en prouvant à qui veut l'entendre qu'ils ne sont pas qu'un groupe de babas cool, mais aussi de vrais rockeurs.

Hélas, l'album prévu ne se fera pas. Les problèmes de drogues et d'égo feront une nouvelle fois exploser le groupe. Nash et Crosby retourne à leurs duo et Stills et Young à leur carrière solo. Mais le succès n'est plus au rendez-vous comme autre fois. Même Neil Young, dont la carrière solo remporte encore un certain succès, ne parvient plus à égaler les ventes de "Harvest" ou "After The Gold Rush". Les quatre musiciens décident donc de se retrouver pour enregistrer un nouvel album. Cependant, pendant l'enregistrement, Nash et Crosby décident de faire une parenthèse pour faire quelques concerts et un nouvel album( leur troisième: "Whistling Down The Wire"). Stills et Young réagissent en supprimant toute trace du duo de l'album ("Long May You Run") qui sortira sous le nom de Stills-Young Band. La collaboration entre les deux frères ennemis ne dure pas et Neil Young plante Stills en pleine tournée. Sentant que sa carrière solo est au point mort Stills décide de faire la paix avec Crosby et Nash. 1977 voit enfin la sortie d'un nouvel album du trio, sobrement appelé "CSN".



L'album est un franc succès commercial, même si aucune chanson (à l'exception peut-être de Just A Song Before I Go qui se placera dans le top 10) ne deviendra vraiment un classique. Mais encore une fois, la collaboration ne dure pas vraiment. En revanche, Neil Young réussi un sursaut commercial avec l'album live "Rust Never Sleeps" (mais qui marque aussi la fin de sa période la plus lucrative et créatrice). En 1982 Nash et Stills décident de retravailler ensemble sur "Daylingt Again", Crosby les rejoint, mais ses problèmes de drogues de plus en plus forts rendront sa participation assez minime. L'album n'est cependant pas une grande réussite et les problèmes de Crosby ne s'arrangent pas (il sera même emprisonné).

avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 1 Oct - 12:24

En 1988, Nash, Young et Stills décident de reformer leur quatuor afin de tirer Crosby de la drogue. "American Dream" sort, premier album du groupe depuis presque 20 ans ! Les années 80 ont été des années noires pour les quatre musiciens et on ne peut pas dire que l'album, noyée dans une production très FM qui ne leur convient pas du tout, y change quoi que ce soit... Mais celui-ci est néanmoins un succès à défaut d'être bon et Crosby semble enfin débarrassé de ses démons.

C'est à la même époque que la carrière de Neil Young prend un second souffle. "Freedom" est disque d'or et son rôle de parrain du grunge le fera monter une nouvelle fois au sommet des charts au débuts des années 90 notamment sur "Mirror Ball" où il est accompagné par Pearl Jam. En revanche, l'album de 1990 de Crosby Stills et Nash, "Live It Up" est pour la première fois de l'histoire du groupe un échec commercial. Il en sera de même en 1994 pour "After The Storm" qui se classe péniblement dans le Top 100. Après quelques années de silence du trio, un nouvel album avec Neil Young, "Looking Forward" leur permet de finir le XXème siècle sur une note un peu plus heureuse.

Les années 2000 seront l'occasion de diverses tournées en trio ou en quatuor, ponctué par quelques albums solos (le dernier, CROZ de David Crosby est sorti début 2014... Avant un nouveau Neil Young qui reste toujours le membre le plus prolifique) et un album de reprise à quatre avorté suite à une dispute avec le producteur Rick Rubin.

S'ils sont aujourd'hui de vieux messieurs vivants surtout sur leurs réussites passées, Crosby Stills Nash & Young sont parmi les derniers représentants de la riche scène née avec la contre culture hippie et ont à ce titre influencé de très nombreux groupes comme les Eagles.
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Pichon le Sam 1 Oct - 12:54

Merci d'avoir démêlé ce joli sac de nœuds.
Je ne connais pas grand chose de ce qu'ils ont fait. Si tu ne devais retenir qu'un album, ce serait lequel ?
avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 1 Oct - 13:07

Pichon a écrit:Merci d'avoir démêlé ce joli sac de nœuds.
Je ne connais pas grand chose de ce qu'ils ont fait. Si tu ne devais retenir qu'un album, ce serait lequel ?

J'hésite entre Deja Vu (parce qu'il y a Neil Young) et le premier, Crosby Stills & Nash.

Mais je dirais que le meilleur moyen de découvrir le groupe, si tant est qu'on est aime les live, c'est le live sorti il y a deux ans: CSNY Live 1974
Je recommande la version triple CD qui offre un beau résumé de leur carrière ensemble et séparément jusque là, mais il existe aussi une version simple qui réuni la majorité des tubes.

Sinon, le groupe (sans Young - et surtout Stills et Nash, Crosby étant dans un sale état) on flirté avec le AOR au début des 80, comme ici:

avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Pichon le Sam 1 Oct - 13:17

Merci Wickie.
J'essaierai sans doute le premier ou le live, donc.
J'imagine que ce titre AOR est resté en travers de la gorge des fans, mais je le trouve pas mal, malgré la production sans doute un peu trop tournée vers les excès de l'époque.
avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 1 Oct - 13:37

Pichon a écrit:J'imagine que ce titre AOR est resté en travers de la gorge des fans, mais je le trouve pas mal, malgré la production sans doute un peu trop tournée vers les excès de l'époque.

Oui. D'ailleurs, ils ne jouent plus rien de cette époque. Ce qui est dommage car un titre comme "Turn Your Back On Love" aurait encore tout à fait sa place (et sonne moins daté que ce "War Games", fort sympathique au demeurant).
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Philouze le Ven 21 Oct - 17:39

Dans les dérivés, t'as pas mis Véronique Sanson... Wink

Par contre, la seule chanson que je connaisse de CSN, c'est Long Time Gone. Et je veux pas approfondir, pour pas être déçu. Parce que Long Time Gone, et ben c'est un putain de chef d'oeuvre.
avatar
Philouze

Messages : 137
Date d'inscription : 03/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Pichon le Ven 21 Oct - 21:03

J'ai fini par me procurer les 4 premiers albums studio, histoire de rattraper mon retard. Après quelques écoutes, je trouve que "Déjà Vu" et "Daylight Again" se détachent pour la qualité de leurs mélodies. Vraiment deux albums très intéressants, mais j'aime bien le premier également. Celui de 1977 - tout le monde ici ne sera pas d'accord avec moi, je pense - m'a un peu déçu pour l'instant (mais je n'ai dû l'écouter que 2 fois, ça demande confirmation).

En tout cas, ça valait la peine de s'y attarder.
avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 22 Oct - 19:02

Oui celui de 1977 manque certainement de titres aussi imparables que sur les deux premiers (ou même que sur Daylight Again qui contient quand même quelques titres qui auraient pu être des tubes). Cela dit, sur ces deux albums (CSN et Daylight Again) l'absence de morceaux forts de la part de Crosby (complètement plongé dans la drogue) est certainement une des causes de la baisse de qualité globale.

Il est vraiment dommage que l'album prévu pour 1972-1973 n'ai pas eu lieu. Quand on voit (en regard de leurs production solos) les meilleurs titres que le groupe avait à cette époque...
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Sam 22 Oct - 19:06

Philouze a écrit:Par contre, la seule chanson que je connaisse de CSN, c'est Long Time Gone. Et je veux pas approfondir, pour pas être déçu. Parce que Long Time Gone, et ben c'est un putain de chef d'oeuvre.

Une chanson de Crosby sur l'assassina de Robert Kennedy. Je pense bien que c'est le titre qui m'a fait aimer le groupe, avec Woodstock. Deux chansons qui étaient présentes dans le film "Woodstock" (mais en tant que BO).

Je te conseille malgré tout d'écouter ces trois titres suivants, mes préférés du groupe avec Long Time Gone. Je doute que tu sois vraiment déçu. "Wooden Ship", "Woodstock", "Almost Cut My Hair".
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Philouze le Dim 23 Oct - 16:23

Ouais ben.. Almost Cut My Hair, t'arrives trop tard, mon salaud, j'ai 1 cm sur la boule.

Trève de samlamalamèques (disait Gotlib), je vais écouter ça..
avatar
Philouze

Messages : 137
Date d'inscription : 03/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Philouze le Dim 23 Oct - 16:40

Wooden Ships: les toutes premières secondes m'ont rappelé celles de la sublimissime chanson de Tom Waits "Red Shoes By The Drugstore". Ah mais ouais!!! Je m'en souviens, elle était dans Woodstock, celle-là aussi, non??? Excellente!
Woodstock: reprise de Joni Mitchell, non?? Largement supérieure à l'originale. (Comme quand Prince a repris A Case Of You)
Almost Cut My Hair: une chanson de hippie, ça.. Wink Je t'enverrais tout ça à l'armée.. Non, sans déconner, ça sonne bien. Pas transcendant, mais franchement plus agréable que les trois quarts des groupes de l'époque.

On dit "Merci qui?" Merci Michel!!! Smile
avatar
Philouze

Messages : 137
Date d'inscription : 03/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Lun 24 Oct - 17:53

Philouze a écrit:Wooden Ships: les toutes premières secondes m'ont rappelé celles de la sublimissime chanson de Tom Waits "Red Shoes By The Drugstore". Ah mais ouais!!! Je m'en souviens, elle était dans Woodstock, celle-là aussi, non??? Excellente!
Woodstock: reprise de Joni Mitchell, non?? Largement supérieure à l'originale. (Comme quand Prince a repris A Case Of You)

Oui dans les deux cas. Wink
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par zepforce le Mar 25 Oct - 13:12

TheWickerMan a écrit:
CROZ de David Crosby est sorti début 2014....


excellent album.
avatar
zepforce

Messages : 15
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Philippe le Mer 26 Oct - 11:48

Je vous conseille ça. C'est énorme !!!!!!!!!!

avatar
Philippe

Messages : 60
Date d'inscription : 26/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Pichon le Mer 1 Mar - 14:52

TheWickerMan a écrit:En 1988, Nash, Young et Stills décident de reformer leur quatuor afin de tirer Crosby de la drogue. "American Dream" sort, premier album du groupe depuis presque 20 ans ! Les années 80 ont été des années noires pour les quatre musiciens et on ne peut pas dire que l'album, noyée dans une production très FM qui ne leur convient pas du tout, y change quoi que ce soit... Mais celui-ci est néanmoins un succès à défaut d'être bon et Crosby semble enfin débarrassé de ses démons.

L'album est inégal, et le groupe joue parfois sur un terrain où on ne l'attend pas, certes, mais on y trouve quand même de bonnes chansons, à mon avis : That Girl, Night Song, et une ou deux autres.
avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Lun 13 Mar - 12:51

Pichon a écrit:on y trouve quand même de bonnes chansons, à mon avis : That Girl, Night Song, et une ou deux autres.

That Girl fait effectivement partie des rares titres qui ont retenu mon attention.
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Pichon le Lun 13 Mar - 20:45

Je trouve que ce disque est quand même injustement boudé. Plus je l'écoute, plus je l'apprécie.

Et Night Song, dans le genre AOR, c'est du haut niveau. La voix de Stills colle parfaitement à ce style.

avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par TheWickerMan le Mer 15 Mar - 20:59

Il ne faut pas oublié que c'était (seulement) le deuxième album avec CSN&Y au complet (après les deux tentatives avortées au milieu des 70's). L'attente était très forte et la déception à la hauteur. L'album tout à fait passable et il y a bien pire, c'est évident. Mais on a ici affaire à un album de quatre compositeurs de haut niveau, mais qui ne l'étaient clairement plus à cette époque, fatigués par les excès et les déboires de leur vie privée....
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Pichon le Mer 15 Mar - 21:45

Je comprends que le disque ait pu surprendre les admirateurs du groupe, mais bon, à près de 20 ans de "Déjà Vu", c'était un peu difficile de reprendre où ils s'étaient arrêtés comme s'ils l'avaient enregistré la veille. En tout cas, je ne trouve pas du tout que Stills était à bout de souffle en tant que compositeur. Young s'en tire assez bien aussi d'ailleurs, il signe encore quelques bons titres (Name Of Love entre autre).

Ce disque a quelques faiblesses (surtout des titres de Crosby et Nash, à mon avis), mais pas tant que ça, à mon avis.

D'accord avec toi pour "Turn Your Back On Love". Daylight Again est d'ailleurs mon favori avec Déjà Vu.

PS : Excuse-moi, j'ai caviardé par erreur ton précédent message (j'ai pas les yeux en face des trous ce soir, j'ai édité ton message au lieu de le citer...). Je n'ai pas pu le remettre sous sa forme d'origine...
avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Philippe le Sam 25 Mar - 8:49

Un groupe essentiel !!!!!! Very Happy
avatar
Philippe

Messages : 60
Date d'inscription : 26/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG et leurs dérivés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum