PAT BENATAR - Precious Time (1981)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PAT BENATAR - Precious Time (1981)

Message par Pichon le Sam 11 Mar - 9:26



01. Promises In The Dark
02. Fire And Ice
03. Just Like Me
04. Precious Time
05. It's A Tuff Life
06. Take It Anyway You Want It
07. Evil Genius
08. Hard To Believe
09. Helter Skelter


Pat Benatar (chant + chœurs)
+
Neil Giraldo (guitare + clavier + chœurs)
Scott St. Clair Sheets (guitare)
Roger Capps (basse)
Myron Grombacher (batterie)
+
Alan Pasqua (piano)
Gary Herbig (saxophone) [7]
Joel Peskin (saxophone) [7]
Tom Scott (saxophone) [7]
Larry Williams (saxophone) [7]
Keith Olsen (tambourin) [2]

Produit par Keith Olsen et Neil Giraldo

Propulsé par son énorme tube Hit Me With Your Best Shot, et fort d'une grande qualité d'ensemble, Crimes Of Passion fit de Pat Benatar une des artistes les plus populaires de son temps aux États-Unis. L'album se vendit par millions, et ce troisième volet de sa discographie n'était pas loin de prendre le même chemin lorsqu'il sortit à l'été 1981. Un mois plus tard, le disque était numéro un des ventes, et ses deux singles Fire And Ice et Promises In The Dark imposaient la voix de Pat Benatar sur les ondes. Ces deux titres sont d'ailleurs bien représentatifs de la dimension dramatique que la chanteuse avait pris l'habitude de donner à un certain nombre de ses chansons, à l'image d'un Hell Is For Children sur le précédent album. Ces deux nouveaux titres confirmaient par ailleurs l'état d'effervescence créative qui animait le groupe autour de la chanteuse, riche de belles individualités, sans doute transcendées par le potentiel de leur interprète qui, par ailleurs, continuait à s'investir dans l'écriture auprès d'eux. A son habitude, Pat Benatar reprenait deux titres empruntés à d'autres artistes : le monument des BEATLES Helter Skelter et, plus méconnu, Just Like Me de PAUL REVERE & THE RAIDERS. Deux choix sans doute moins judicieux que par le passé, la première reprise étant difficilement surpassable, et la seconde, plutôt dispensable. Restait heureusement les compositions originales, qui proposaient encore quelques jolis titres comme Precious Time — écrit une nouvelle fois par Billy Steinberg, et sur lequel Pat Benatar exploitait deux des principales facettes de son chant : la sensualité sur les couplets, et son tempérament de rockeuse sur le refrain —, It's A Tuff Life et sa rythmique reggae très en vogue à l'époque, Take It Anyway You Want It ou encore le plus aventureux Evil Genius (et son refrain haut perché à la KATE BUSH). Autant de titres de belle tenue, donc, sur lesquels Pat Benatar se baladait, mais qui, il faut aussi le reconnaître, n'étaient pas tout à fait du niveau du précédent album, exception faite des deux premiers titres.






avatar
Pichon
Admin

Messages : 601
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum