STEVIE NICKS - Bella Donna (1981)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

STEVIE NICKS - Bella Donna (1981)

Message par Pichon le Sam 11 Mar - 8:35



01. Bella Donna
02. Kind Of Woman
03. Stop Draggin' My Heart Around *
04. Think About It
05. After The Glitter Fades
06. Edge Of Seventeen
07. How Still My Love
08. Leather And Lace +
09. Outside The Rain
10. The Highwayman


Stevie Nicks (chant)
+
Waddy Wachtel (guitare)
Davey Johnstone (guitare)
Michael Campbell (guitare)
Don Felder (guitare)
Tom Petty (chant + guitare)[*]
Bill Elliott (piano)
Roy Bittan (piano)
Billy Payne (piano)
Benmont Tench (clavier)
David Adelstein (clavier)
Bob Glaub (basse)
Duck Dunn (basse)
Tom Moncrieff (basse)
Richard Bowden (basse)
Russ Kunkel (batterie)
Stan Lynch (batterie)
Don Henley (batterie + chant)[+])

Produit par Jimmy Iovine


Depuis son adolescence, STEVIE NICKS a toujours été très prolifique dans l'écriture, et en rejoignant FLEETWOOD MAC en 1975 avec son compagnon Lindsay Buckingham, la chanteuse avait prouvé à quel point son talent de composition était admirable, imposant notamment ses chansons Landslide et Rhiannon parmi les plus grand succès non seulement du groupe, mais aussi de la musique pop en général. Après trois albums réalisés avec son célèbre groupe, au sein duquel Christine McVie et Lindsay Buckingham bouillaient également de créativité, la chanteuse accumulait les chansons inexploitées, non retenues sur les albums de Fleetwood Mac par manque de place, et l'idée de mener une carrière solo en parallèle s'imposa. L'intention se concrétisa en 1981 avec ce Bella Donna, peu après la fondation de son propre label — Modern Records — avec Danny Goldberg et Paul Fishkin. L'artiste y déployait ainsi sans contrainte son univers romantique, souvent onirique (le très beau Kind Of Woman) et fondamentalement touchant, comme le montre le très intense Edge Of Seventeen, point culminant de ce disque qui, malgré le poids des années, et grâce, par ailleurs, à la production très sobre de Jimmy Iovine, n'a rien perdu de son pouvoir de séduction. Tout en recourant à des sonorités sentant l'Amérique profonde (grâce à une présence récurrente de la « pedal steel guitar »), Stevie Nicks mêlait avec bonheur des styles allant de la ballades folk (le beau duo avec DON HENLEY : Leather And Lace, ou The Highwayman sur lequel on retrouve Henley à la batterie, en compagnie de son partenaire des EAGLES Don Felder) à un répertoire plus rock (Edge Of Seventeen, la ballade How Still My Love), parfois teinté de blues (le duo avec TOM PETTY Stop Draggin' My Heart Around), sans oublier des accents country (de manière flagrante sur After The Glitter Fades, ou plus résiduelle sur le superbe Bella Donna). Influences nombreuses donc, liées par la forte personnalité de Stevie Nicks et sublimé par sa voix si particulière, pour un disque qui a tout d'un classique.





avatar
Pichon
Admin

Messages : 549
Date d'inscription : 26/01/2016
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://aor-westcoast.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: STEVIE NICKS - Bella Donna (1981)

Message par TheWickerMan le Lun 13 Mar - 12:53

J'aime beaucoup ce disque et la carrière de Stevie Nicks en général. La seule a avoir vraiment réussi sa carrière solo à mon sens...
avatar
TheWickerMan

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum